Coopérations

Depuis sa création, dès sa rencontre fortuite avec des biologistes tchèques en 2002, SATEC a apporté un soutien majeur aux équipes scientifiques d’Europe centrale. Le département d’écologie de la faculté des sciences de l’Université Charles a conduit des études sur les oiseaux et les plantes. Le département de zoologie de Sud Bohème a quant à lui mené des recherches sur les oiseaux, les papillons, les plantes et les petits mammifères. C’est dans cette même université qu’Ernest donna une présentation sur ses activités entreprises en 2009. L’académie des sciences de République Tchèque a conduit des études sur les batraciens, les oiseaux et les plantes.

En 2004 le département de zoologie comportementale de l’Université de Poznan (Pologne) commença ses recherches sur le comportement des oiseaux, alors qu’en 2011 le département de botanique de l’Université de Gdansk (Pologne) entrepris des recherches sur les orchidées.

En 2007, les chercheurs Jan Riegert, Ondrej Sedlacek et Stepan Janecek, avec la coopération d’Ernest, construire une station de recherche dans les montagnes de Bamenda.

Depuis 2005, SATEC travaille avec FAP Cameroon sur des formations ciblant les pratiques d’agroforesterie, l’apiculture, la protection de ressources d’eau, et la création de nurseries d’arbres.

En 2008 commença la collaboration avec ANCO Cameroon. Cette collaboration comporte les domaines tels que la création et la gestion de nurseries d’arbres, la collecte et le traitement de graines, l’amélioration de systèmes agricoles, la conservation de la forêt, la protection de ressources d’eau, et le jardinage.

De 2004 à 2012, un consultant canadien a sponsorisé des moniteurs et des superviseurs engagés dans le monitoring de la petite communauté de chimpanzés des montagnes de Bamenda. Ernest pris part à ce programme en tant que superviseur.

En 2007 SATEC lança un projet de coopération avec des écoles locales de Kedjom-Keku. SATEC donne des cours sur l’écologie et l’importance de l’environnement. L’organisation apporte également un soutien matériel avec l’aide d’amis internationaux.