Projets

Apiculture

L’apiculture est l’une des activités alternatives des agriculteurs de Kedjom-Keku. L’importance des abeilles n’est pas seulement significative pour les agriculteurs, mais également pour les plantes. Les abeilles de la région de Kedjom-Keku sont menacées par les feux de forêt et la méthode d’extraction de miel traditionnelle. 80% des agriculteurs préfèrent ce moyen qui consiste à faire fuir les abeilles avec du feu, ce qui provoque dans certains cas l’extinction complète de la colonie. SATEC soutient les apiculteurs locaux dans leur effort de construire leurs propres ruches et de développer les compétences nécessaires à l’apiculture moderne durable. Durant leur formation, les apiculteurs apprennent les méthodes de récolte de miel non invasives, l’importance de la protection vis-à-vis des insectes, et l’utilisation des produits de la ruche.

Depuis 2002 l’organisation a entraîné plus de 600 apiculteurs à Kedjom-Keku et ailleurs. Beaucoup d’entre eux adoptent désormais ces connaissances acquises.

 

Promotion des Arbres Fruitiers

La production de fruits est une autre activité alternative encouragée à Kedjom-Keku. SATEC enseigne aux villageois des méthodes durables telles que la taille, le marcottage et autres.

 

Reforestation

La reforestation est au centre des activités de SATEC. La forêt de la région de Bamenda est le réservoir d’eau d’une grande partie du Cameroun et du Nigéria. De plus, notre forêt est l’habitat d’un grand nombre d’espèces endémiques (touracos dorés, rare sous-espèce de chimpanzés, etc.). Actuellement, la forêt ne représente que 3% de ce qu’elle représentait un siècle auparavant, à cause d’une déforestation incontrôlée pour l’agriculture et l’élevage extensif. SATEC, avec l’aide d’organisations locales et internationales, se veut le défenseur de cette forêt afin de préserver ses derniers fragments. Depuis une dizaine d’années, SATEC a entraîné près d’un millier de villageois sur la reforestation et a planté plus de 400,000 arbres.

 

Jardinage

L’utilisation efficace de la terre agricole est une autre activité entreprise par SATEC. Les agriculteurs locaux sont entrainés à choisir les meilleures terres, construire leurs nurseries, utiliser l’eau efficacement, faire du compost, fertiliser leur sol, et planter selon les saisons.

Cette formation a débuté en 2003 et a entrainé depuis environ 500 agriculteurs locaux. Grâce à cela, la déforestation abusive a diminué et de plus en plus de villageois utilisent leur terre de manière durable.

 

Education

La sensibilisation comme moyen d’éducation est la clef pour la conservation de la forêt. SATEC organise des formations à grande échelle pour les enfants et les adultes. Nous soutenons les écoles avec des enseignements plus efficaces et nous sensibilisons les nouvelles générations sur l’importance de la forêt. Grâce aux professeurs du Département de l’Ecologie de l’Université Charles à Prague, nous avons pu venir en aide au laboratoire de science de GHS Kedjom-Keku. Actuellement, nous avons commencé un projet qui a pour but de créer des laboratoires informatiques dans les écoles locales. Pendant cinq ans, SATEC, avec l’aide de John De Marco et de ses sœurs, a dépensé 2,000,000FCFA chaque année pour payer les frais de scolarité des meilleurs étudiants en science du département de Kedjom-Keku.